Le début et la fin

  • I. Tout ce qui a un début à une fin ; tout ce qui a une fin a un début.
  • II. Le fini est visible, avec un début et une fin ; L’infini est invisible, sans début ni fin.
  • III. Le Dessein a une finalité ; le Dessein possède un début et une fin ; le Dessein est visible, même si ses limites nous sont hors d’atteinte.
  • IV. Le monde infini est contenu dans le monde fini ; Le monde infini est tel une asymptote : en étant uniquement divisible, il croît à l’infini sans jamais dépasser les limites du monde fini.
  • V. Dieu est le commencement et la fin ; Si le début est la fin et la fin est le début, ni le début, ni la fin existe, Dieu est infini.

Le temps et le mouvement

  • VI. Le monde est vibration ; Le monde oscille ; Le monde est un mouvement.
  • VII. Le temps est calculé ; le temps est un vecteur avec un début et une fin ; le temps est un mouvement, car le temps tourne.
  • VIII. Le temps n’est pas une droite, car le temps a un début et une fin.
  • IX. Le temps est plus qu’une roue, le temps est un cylindre, car il contient une dimension parallèle infinie ; le temps est visible du début à la fin mais la fin est un autre début ; le temps est fini et la somme des temps est infinie ; certaines dimensions du cylindre sont calculables mais son mouvement ne l’est pas, car il est hors du monde visible.
  • X. Il existe deux mondes invisibles ; le monde invisible stable car sans mouvement et infini ; le monde invisible fini car difficile voire impossible à percevoir.

Le macrocosme et le microcosme

  • XI. Les lois microscopiques sont les lois macroscopiques ; le microcosme est contenu dans le macrocosme et le macrocosme est contenu dans le microcosme.
  • XII. Dans le macrocosme, l’Homme n’est rien et dans le microcosme, l’Homme est tout.
  • XIII. L’Univers est récursif ; je suis contenu dans moi-même.
  • XIV. Un phénomène appliqué au macrocosme s’applique au microcosme et un phénomène appliqué au microcosme s’applique au macrocosme ; les astres influent mes actes et mes actes influent les astres.
  • XV. Nos particules élémentaires sont nos astres et nos astres sont nos particules élémentaires ; notre élémentaire est le Tout dans Tout ; Dieu est en chacun de nous.

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur