Elle consume et absorbe, êtres vivants ou morts
Arrache l’espérance et estropie encore
Les âmes errantes burinées dans la pierre
Menaçant quiconque de son venimeux lierre.

Elle tient sous son emprise une forme de rêve
Disparaissant alors, remplacée par sa sève
Le temps devient sombre, l’avenir est obscur
Froide mélancolie qui n’a plus de bordure.

The Possession Of Melancholy

The Possession Of Melancholy

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur