Les yeux cadenassés, la clé pulvérisée
Vous comprenez Monsieur, leur inutilité
Les pensées étouffées par un air évanoui
Dans un dernier grabat sont-elles toutes enfouies.

Préparez-vous enfin pour l’ascension sublime
Alors que votre corps ici-bas se supprime
Vos adieux s’échappent, les prières s’éveillent
Votre destination vous convient à merveille.

Vers Un Dernier Sommeil

Vers Un Dernier Sommeil

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur