Une enveloppe fraîche, faite de tissus organiques, elle camoufle une jolie chose, certainement, mais qui sait ? Vous voyez cette chrysalide ? Mais quel magnifique papillon peut bien naître de ce cocon à la robe si soyeuse aux couleurs de l’automne ?

Cette chrysalide a des airs parfois fragiles, on dirait qu’elle a froid, qu’elle réclame tendresse et réconfort, parfois solides, dans une bulle métallique, chaude comme si elle était en contact direct avec le feu ou avec un élément conducteur, peut-être vous ? Elle est accrochée, là, sur son ego apte à supporter le poids du changement en cours, suspendue comme une feuille, mais se sent-elle aussi légère ? À la voir, elle serait même plus légère que le parfum de l’amour, nul doute que sa beauté enivre la gravité, à en perdre toute masse.

Elle vous intrigue, ce parfum vous excite, vous éprouvez le désir de vous approcher, de la déshabiller, vous imaginez déjà vos mains se poser sur ses courbes figées pour l’assimiler, fusionner avec elle, découvrir son intérieur, l’absorber, l’avaler… Mais ! Êtes-vous certain qu’elle est prête ? Après tout, vous savez très bien qu’elle cache quelque chose derrière son armure déguisée.

Viendra le temps où elle se dévêtira, elle pèlera délicatement sa tenue et là, découvrirez-vous alors qui est-elle vraiment, quel papillon a germé et quelle couleur a sa personnalité. Cette créature sera-t-elle à la hauteur de vos attentes ? Quel est son dessein ? S’égarer çà et là à la recherche du nectar parfait ? Peu importe, vous savez qu’elle n’est plus cette âme endormie, les yeux fermés, enveloppée dans ses pétales de soie. Vous n’êtes convaincu que d’une chose : elle sera un jour enveloppée dans son suaire, offerte à une sempiternelle quiétude.

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur