Comme vous êtes séduisante, vous savez ?
De chacune de mes pensées, votre liqueur
Extrait les plus profondes racines, d’ailleurs,
Elles se laissent s’apprivoiser, se détacher.

Là, l’une après l’autre chacune de vos notes
Embaume mes sens, sonne l’envol de mes mots,
Tout paraît, tout se mélange, peut-être trop,
Ils s’entrelacent entre mes lèvres ces symbiotes.

D’un vert pur vos yeux sont tout sauf la vérité,
Réconfort, paroles amoureuses, espoir,
Mais l’indispensable que je cherche ce soir,
Se cache-t-elle aux creux des vagues anisées ?

Ô dame sollicitée, daignez-vous répondre ?
Mon cœur est là, il baigne dans cette amertume,
Absorbe vos paroles, gagne du volume,
Vidé de sa soif, il ne fait que se morfondre.

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur