Chaque pas avancé vers un destin rêvé
Va de l’avant, guidé par un espoir sincère.
Le battement d’un cœur, naviguant sans repères
Heurtera le bonheur pour finir enjôlé.

Ô solides rochers, vous faites chavirer
Cette barque brisée aux fragiles parois,
Dont la destination au loin pointée du doigt
Par une longue érosion, se perd, abandonnée.

Le règne de l’été atteint l’extrémité
Du temps évaporé qui forme cette brume
Épaisse, intangible, que nous deux parcourûmes ;
Voilà l’invisible, nous pouvons l’observer !

Voyons voir la clarté d’une image captée,
Un univers rêvé par deux âmes sensibles,
Subjectives visions d’un idéal possible.
Vivons les émotions, adieu réalité !

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur