Son étendue m’importe peu,
Car cet océan de questions,
N’a ni surface ni fond,
Vide ténébreux.

Des attentes naviguent ici,
Des négligences, des oublis,
Des frustrations, des déceptions,
Des affections.

Mais quels sont leurs buts,
Où se dirigent-elles,
Directions éternelles.

La logique déchue,
Elle aussi abandonne,
Et pardonne.

Impossible de sombrer,
Impossible de flotter,
Le poids de la raison,
Ne parle plus du même ton.

Le désir perpétuel persiste encore,
Pourquoi le laisser à l’abandon,
Puisque son existence est un don,
Puisse la prospérité éclore.

Laisser un commentaire

Catégories
Auteur